Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Juil 02

𝗟𝗮 𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗖𝗼𝗻𝗰𝗮𝗿𝗻𝗲𝗮𝘂 𝗿𝗲𝗰𝗿𝘂𝘁𝗲 1 agent d'accueil et de contrôle urbanisme (H/F) au 06/09/21. 𝗟𝗲 𝗖𝗖𝗔𝗦 𝗱𝗲 𝗖𝗼𝗻𝗰𝗮𝗿𝗻𝗲𝗮𝘂… https://t.co/LtnL43wCXv

Dossiers

Attractivité touristique, qualité esthétique du cadre de vie, le patrimoine architectural d’une commune constitue un atout manifeste que Concarneau entretient désormais avec l’aide de l’État grâce à une convention signée récemment.

Arrêt sur image

Les initiatives Covid qui perdurent, l’exceptionnel devient récurrent

Bénévoles de l’Épicerie solidaire de Concarneau

Dès le début de la crise sanitaire, la Ville a dû prendre des initiatives afin d’assurer la continuité de ses services à la population malgré le confinement. Certaines de ces actions ont trouvé une légitimité au quotidien et s’inscrivent désormais dans la durée.

LES ASSOCIATIONS SOCIALES AUX CÔTÉS DU CCAS
« Nous avons vécu des moments difficiles mais qui avaient du sens ! » C’est ainsi que Nancy Clark, directrice du CCAS (Centre communal d’action sociale) résume le travail effectué, au moment du bilan destiné à évaluer la réactivité et l’adaptabilité de son service en cette période de crise inédite. Accueil physique, aide alimentaire, numérique, administrative, morale…, s’ajoutant aux autres secteurs d’activité, l’équipe a fait face sur tous les fronts. « Nous avons rempli notre mission de service public en répondant aux besoins essentiels. » Aujourd’hui, le quotidien reprend, bien que de nouvelles difficultés qui frappent les personnes fragiles nécessitent d’adapter le fonctionnement existant. Le CCAS maintient donc le contact téléphonique régulier, mis en place dès le début du confinement, avec les personnes inscrites sur le registre des personnes isolées, ainsi qu’avec toutes celles de plus de 72 ans ayant répondu à la proposition. Via la plateforme téléphonique « Allo, selaou », les publics isolés de tous âges trouvent Agir Ober aussi, depuis septembre, une écoute et un soutien en fonction de leur situation.
Cette action est animée par la Croix Rouge et le Secours catholique qui se sont montrés particulièrement présents auprès du CCAS au plus fort de la crise et ont apporté une aide essentielle que le CCAS veut pérenniser.
Grâce aux bénévoles de l’Épicerie solidaire et au partenariat avec la Croix Rouge, le Secours catholique et les Restos du coeur, l’aide alimentaire a été livrée à 927 personnes en 2 mois. À titre de comparaison, 456 personnes en avaient bénéficié sur toute l’année 2019.

LE CONFINEMENT, TERREAU D’IDÉES NEUVES EN FAVEUR DE LA JEUNESSE !
La créativité de la Direction Éducation Jeunesse a été d’un grand secours pour adapter l'organisation des lieux d'accueil afin de répondre aux besoins des familles.
Les sorties des enfants étant limitées, le service Jeunesse a donc fait venir à eux les animations ! Sur le modèle du fonctionnement de la pause du midi en période scolaire, 14 associations ont investi les lieux avec leurs savoir-faire sportifs ou culturels. « Une façon d’aider les associations et de les faire connaître aux enfants tout en assurant des activités de qualité », résume Éric Malléjacq, adjoint en charge de la petite enfance, de l'éducation et de la jeunesse. Une initiative qui s’ancre.
Les associations, également présentes pour « Les petits curieux ont du ressort » à destination des enfants bénéficiant du DRE (Dispositif de réussite éducative), dans l’impossibilité d’intervenir physiquement, ont adapté leurs ateliers pour une diffusion numérique hebdomadaire d’anglais, d’arts plastiques ou de sciences qui ont finalement duré… jusqu’aux vacances d’été à la demande des familles.
Autre innovation, le site Tatatalam, créé dans cette période critique pour offrir des ressources aux familles confinées (propositions d’activités, conseils de lecture…) se pérennise afin de mieux visualiser les activités des jeunes dans le cadre des structures de loisirs de la ville.

Le soutien à la vie associative
La Ville a affecté une partie des subventions du Fonds d'aide à la création, non attribuées, à un fonds d'urgence destiné à soutenir les associations ayant engagé des frais dans des événements finalement annulés pour cause de Covid-19.
Par ailleurs, les associations vont disposer, dès 2021, d'un guichet unique destiné à faciliter leurs relations avec la Ville et à simplifier leurs démarches administratives. Ce futur pôle de ressources, coconstruit par les services municipaux et les élus, offrira de nouveaux services. Alain Echivard, en charge de la culture et de la vie associative, est désormais l'élu référent des associations.

Please publish modules in offcanvas position.