Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+

Les plages

La laisse de mer

03 . 07 . 2020

Qu’est-ce qu’une laisse de mer ?

On appelle laisse de mer l’ensemble des éléments déposés sur la plage par la mer à chaque marée. Composée de déchets naturels (algues, bois flottés ou coquillages), elle comporte également des déchets d’origine humaine déposée sur les plages et provenant de la mer : mégots, plastiques, filets, cordages, polystyrène …

Les laisses de mer ne comportent pas de risques sanitaires

Ne pas confondre algues vertes et laisses de mer !
Les apports massifs d’algues vertes sont le résultat d’un excès d’azote et de phosphore provoqué par les activités humaines, agricoles et non agricoles comme les lessives par exemple. Contrairement aux laisses de mer, elles n’ont aucun intérêt écologique et dégradent les écosystèmes côtiers.

Dans le cadre du Plan de lutte contre les algues vertes, un ensemble d’actions est mis en place et s’impose à la Ville :

  • Au-delà de 20 à 30 cm d’épaisseur, la Ville organise le ramassage systématique des algues vertes échouées sur les plages. Les algues sont ensuite acheminées vers le site de traitement de Fouesnant et transformées en agents fertilisants.
  • En cas d’impossibilité de ramassage (secteurs difficiles d’accès), les zones concernées sont interdites d’accès avec mise en place d’une information spécifique.

Les laisses de mer sont indispensables au maintien de la vie des plages !

Les laisses de mer sur la plage permettent l’alimentation de nombreux animaux (de la puce de mer au bar en passant par les oiseaux) et le développement d’une végétation très spécifique. Ces éléments sont à la base d’une chaine alimentaire le long de laquelle chacun peut se retrouver.

Les laisses de mer, un rempart pour protéger les propriétés riveraines contre l’érosion !

Les plages et les dunes échangent du sable en permanence. La laisse de mer capte le sable et « engraisse » les plages. Ces dernières résistent alors mieux à la force des vagues. De même, la laisse de mer fixe le sable et permet l’installation de végétations qui amorcent le développement de la dune puis de dunes embryonnaires. Servant en hiver de zones tampons face aux assauts de la mer, elles participent à la protection des dunes mais aussi des propriétés arrière-dunaires !

Il y a donc aujourd’hui une réelle prise de conscience sur la nécessité de faire évoluer le nettoyage des plages pour concilier besoins touristiques et préservation de l’environnement. Le maintien des laisses de mer est au cœur de ces enjeux.

Dispositif « plages vivantes » -> http://www.vigienature.fr/fr/plages-vivantes-3485

Please publish modules in offcanvas position.