Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Jui 03

[Ouverture des plages #Concarneau] L'ensemble des plages de Concarneau sont rouvertes à compter du 03 juin 2020. https://t.co/UHatOa3e6N

Dossiers

Attractivité touristique, qualité esthétique du cadre de vie, le patrimoine architectural d’une commune constitue un atout manifeste que Concarneau entretient désormais avec l’aide de l’État grâce à une convention signée récemment.

Arrêt sur image

Révision du Règlement local de publicité, le juste équilibre

Qualité du cadre de vie et de l’environnement, économies d’énergie, limitation des pollutions visuelles et lumineuses, mais aussi visibilité des activités commerciales et économiques… Les enjeux et les contraintes liés à la publicité urbaine (affichages, enseignes, etc.) sont multiples et souvent contradictoires : trouver le juste équilibre, tel est le rôle du Règlement local de publicité que la Ville est en train de réviser.

Le Règlement local de publicité (RLP), dont l’objectif premier est de maîtriser le développement de la publicité extérieure (affichages, enseignes, pré-enseignes) en définissant leurs zones d’implantation, ainsi que leurs formats et leur densité, est en cours de révision à Concarneau. « Ce règlement datait de 1994, et en vingt-six ans, beaucoup de choses ont changé, explique Stéphanie Gouez, responsable du service Commerce– Tourisme. Notre nouveau RLP devra prendre en compte les évolutions technologiques et l’apparition de nouveaux supports publicitaires, l’évolution de la réglementation nationale, les nouvelles exigences environnementales, sans oublier les attentes des habitants concernant leur cadre de vie. Il devra aussi s’ajuster aux documents d’urbanisme tels que l’AVAP et le PLU, en cours de révision également. » Concrètement, le futur règlement permettra d’établir un équilibre entre les besoins de communication des acteurs économiques concarnois, notamment des commerces et des entreprises, et la préservation du cadre de vie et la qualité paysagère du territoire en luttant contre les nuisances visuelles générées par l’affichage publicitaire et les enseignes trop imposantes. « Il y aura également, en conformité avec le Grenelle 2, un volet concernant l’extinction durant la nuit des publicités, enseignes lumineuses et pré-enseignes, à la fois pour une question d’économies d’énergie mais aussi pour préserver ce qu’on appelle les  «trames noires », propices à la biodiversité nocturne », précise Stéphanie Gouez.
C’est le cabinet Cyprim, spécialisé dans le conseil en réglementations sur la publicité, qui a été retenu pour accompagner la Ville dans la procédure de révision.
La population et les associations locales seront associées au processus ; un registre est d’ores et déjà disponible en mairie, le public pouvant aux heures d’ouverture y inscrire ses suggestions et observations.
> Contact : Stéphanie Gouez Tel. 02 98 50 38 32 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Please publish modules in offcanvas position.