Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Déc 03

RT @Prefet29: ⚠️Le département du Finistère est placé à partir de cette nuit en vigilance météorologique jaune 🟡 pour 2 phénomènes : - vent…

Dossiers

Attractivité touristique, qualité esthétique du cadre de vie, le patrimoine architectural d’une commune constitue un atout manifeste que Concarneau entretient désormais avec l’aide de l’État grâce à une convention signée récemment.

Arrêt sur image

Développement durable - Les déplacements doux sur tous les plans

Un guide pratique qui permet de combiner des liaisons cyclables avec des lignes de  bus ou avec le bac.

Poursuivant la politique d’aménagement durable des mandats précédents, la nouvelle municipalité développe les parcours sécurisés destinés à favoriser la pratique du vélo et de la marche. Une mesure en faveur du climat, doublée d’une amélioration évidente du cadre de vie. Réclamés par les usagers, ces aménagements sont pensés avec eux.

Diminution de la pollution sonore, atmosphérique et même visuelle si l’on envisage que les parkings feront un jour place à des panoramas plus esthétiques, bienfaits physiques ainsi qu’économie financière, gain de temps aux heures de pointe… Les arguments en faveur des déplacements « doux » que sont la marche et le cyclisme, incitent de plus en plus de personnes à laisser leurs véhicules motorisés au garage, aussi bien pour leurs loisirs que pour leurs déplacements quotidiens.
Pour permettre aux habitants de faire ce choix en toute sécurité, les pistes cyclables matérialisées s’étendent en ville, « l’objectif étant d’atteindre, à terme, un maillage de la ville et de tout le territoire communautaire* », indique François Besombes, adjoint en charge du développement durable, de l’environnement, de la transition et des mobilités. On peut même voir plus loin puisque Concarneau est reliée depuis 2016 à Roscoff par la voie verte qui, via Rosporden, aboutit au parc des Sables-blancs (actuellement en cours de jalonnement vers les différents lieux de la ville).

PLANIFIÉS… DANS TOUS LES SENS DU TERME
Pour atteindre cet objectif, la création ou la complétion de l’existant sont planifiées à chaque projet d’aménagement (comme cela s’est fait rue de Keriolet en 2019). Les services techniques profiteront de chaque intervention sur la voirie pour procéder à l’installation ou à l’amélioration d’une piste cyclable en la sécurisant, en intégrant une signalétique et des équipements adaptés, en élargissant les trottoirs… Le principe étant de pouvoir combiner les différents modes de déplacements urbains et interurbains, un plan indiquant les parcours de six itinéraires existants, soit 30 kilomètres de pistes matérialisées, a été conçu sur le modèle des plans d’autobus. Le dépliant informe des distances et du temps nécessaire pour effectuer chaque parcours, mais aussi des plages horaires du bac du Passage (sur lequel on peut charger son vélo), et il situe services et équipements publics.
La version numérique interactive croise ce réseau avec les lignes de bus.
« Le plan est également un outil de travail pour les différents services, une base leur permettant de programmer l’évolution du réseau, signale François Besombes. Il est donc destiné à s’enrichir au fur et à mesure des améliorations apportées. » Ce plan est disponible en mairie et à l’Office de tourisme et sa version numérique est téléchargeable >> en cliquant ICI.
* Les départementales sont cependant de la compétence du Conseil départemental.

Please publish modules in offcanvas position.