Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  9h

La campagne de soutien à l'activité locale " Ils/Elles travaillent ici, j'achète ici " se termine. Merci au photogr… https://t.co/Vv4f7U3o2l

Dossiers

Attractivité touristique, qualité esthétique du cadre de vie, le patrimoine architectural d’une commune constitue un atout manifeste que Concarneau entretient désormais avec l’aide de l’État grâce à une convention signée récemment.

Arrêt sur image

« J'Habite Ici », La ville telle qu'on la ressent

De nombreux Concarnois se sont prêtés à la séance de "psychanalyse" en plein air, le vendredi 26 octobre 2018.

Il ne faisait pas très chaud en ce 26 octobre. Pourtant, sur le parvis des halles, alors que le marché battait son plein, les passants étaient gentiment encouragés par une dizaine de femmes et d’hommes en blouses blanches à s’installer sur des transats de toile pour une séance de « psychanalyse urbaine », bien plus amusante que ne le laisse penser son intitulé !

Cette étrange séance était en réalité la première « opération divan » du collectif artistique ANPU, l’Agence nationale de psychanalyse urbaine chargée de dresser la future carte émotionnelle de Concarneau à partir de la perception qu’en ont ses habitants. Le 15 décembre dernier, une seconde « opération divan » a interpellé les participants de la « Journée des possibles » à Kerandon.
À l’issue de ce grand entretien, les géographes, urbanistes, architectes, sociologues…, tous également artistes, qui composent le collectif, ont ainsi récolté plusieurs dizaines de réponses au questionnaire en forme de portrait chinois soumis aux « psychanalysés ». En ce début d'année, d'autres interventions vont permettre d'enrichir tous ces témoignages. Un BIG, ou « bureau d’intervention graphique », itinérant, invitera à plusieurs reprises les volontaires à travailler directement sur la carte émotionnelle. En changeant de lieux et d’horaires, l’ANPU s’assure de recueillir des paroles d’habitants diversifiées. Le Pôle culturel, à l’initiative du projet, met
également en place des ateliers familiaux mensuels. On y créera un roman photo avec des clichés de figurines mises en scène dans des lieux emblématiques de la ville. On y fabriquera une maquette qui détournera les fonctions des bâtiments.
On y considérera Concarneau comme une personne afin d’établir son arbre généalogique, etc. L’analyse de l’ensemble de ces rencontres permettra d’établir une carte imaginaire qui, en réinterprétant le plan de la ville à partir des ressentis et des vécus, donnera une image de Concarneau telle que la voient ses habitants.
Tirée à 1 000 exemplaires, la « carte émotionnelle » sera vendue pour 1 euro symbolique à la Maison du patrimoine.
Mais elle ne sera pas la seule restitution de l’opération. Une exposition circulera dans différents lieux (médiathèque, Ehpad, écoles, Chap'L…) afin que chacun puisse y avoir accès, et une conférence théâtralisée donnera encore une autre dimension au projet. À suivre sur Facebook @JhabiteICIConcarneau.

Un projet pour, par et avec les Concarnois L’ANPU, basée en Ille-et-Vilaine, qui a déjà psychanalysé Paris ou Rennes, a été retenue parmi 42 candidats ayant répondu à l’appel à projets lancé au printemps dernier. Sa proposition artistique correspondait au désir de la municipalité de mettre en place un projet participatif qui, tout en donnant la parole aux Concarnois, leur offrirait l’opportunité de se réapproprier la ville et son potentiel créatif et culturel. On regarde la Ville-close avec d’autres yeux quand on l’a imaginée en parc forain ; on comprend pourquoi il existe une avenue de la Gare qui mène partout… sauf à une gare, etc. Ce projet « J’Habite Ici », sous ses aspects poétiques et ludiques, est suffisamment significatif pour que la carte soit intégrée aux documents relatifs à la révision du PLU et de l’AVAP.

 

 

 

Petit florilège de questions extraites du portrait chinois :
- Si Concarneau était un fruit ? Un légume ? Un animal ?
- Si Concarneau était un être humain, quel serait son vilain défaut ? Sa qualité ? Qui ou que seraient ses parents ? Qu’est-ce qui lui ferait plaisir pour son anniversaire ?
- Si Concarneau était un dicton ? Un titre de film ? Une émotion ?
- Voulez-vous dessiner Concarneau ?

Please publish modules in offcanvas position.