Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Oct 22

La mairie de Concarneau recrute un agent de voirie/conducteur d'engins, poste à pourvoir au 1er janvier 2020. Date… https://t.co/lL1dcTJ1pT

Dossiers

Sensible aux évolutions de l’environnement, Concarneau intègre celui-ci dans sa politique de développement par l’intermédiaire de l’agenda de la biodiversité (ABC, en cours d’élaboration, lire Sillage n° 97). Dans ce cadre, la Ville ne doit négliger aucun des biotopes* de son territoire.

Arrêt sur image

Exemples de 3 actions concrètes de la Ville en 2017

Un accueil de loisirs ouvert sur le monde : ici atelier peinture avec le centre socioculturel La Balise.

L’ACCUEIL DE LOISIRS, APPRENTISSAGE DE LA CITOYENNETÉ

Franck Guillaume, responsable de l’accueil de loisirs, veut faire des enfants qui fréquentent les lieux des citoyens responsables et solidaires.

« Nous ne sommes pas une garderie », souligne-t-il. Les enfants choisissent eux-mêmes leurs activités, jouent dans la cour, participent à l’atelier théâtre, escrime en fonction de leurs envies. Ils apprennent la vie en collectivité participant ensemble, par exemple, à l'installation des tables, au rangement de l'accueil de loisirs, à la préparation du goûter. Les plus grands proposent parfois des activités pour les plus petits. Le directeur a développé des partenariats avec le centre socioculturel et d’autres structures locales : « L’accueil de loisirs n’est pas un lieu fermé, recroquevillé sur lui-même. Il est ouvert sur le monde. » Ici, le goûter est 100 % biologique. Exit les sodas et le Nutella, welcome l’eau du robinet, les pâtes à tartiner, la crème de châtaigne, le miel, la confiture biologiques, et aussi le pain, valeur sûre et nourrissante. « Le pain n’est pas encore bio, mais je m’y emploie. »

La structure a fait sienne les principes de l’Agenda 21 de la Ville. « Il faut être cohérent et donner du sens à ce que nous faisons », souligne le directeur, encouragé par Éric Malléjacq, élu en charge de l'Education et de l'Enfance. De quelle manière ? En faisant, par exemple, la chasse au gaspi et en recyclant tout ce qui peut l’être. Ainsi, les deux poules de l'accueil de loisirs mangent les déchets alimentaires des enfants. Les petits ont encore du mal à comprendre les subtilités du composteur, mais CCA devrait les accompagner dans leur apprentissage écologique.

> Pratique
Accueil de loisirs, avenue des Saules, groupe scolaire de Kerandon, Concarneau. Tél. 02 98 50 38 44

CENTRE-VILLE : LE BOOM DU COMPOSTAGE COLLECTIF

C’est à la demande de l’école de voile des Glénans que la Ville, en partenariat avec l’Agglomération, a installé un pavillon de compostage de 3 m³, non loin du foyer-logement du centre-ville, la Résidence autonomie. Inauguré en juin 2016 et victime de son succès – les contributeurs ont été plus nombreux que prévu -, il sera bientôt remplacé par un composteur de 6 m³. Un agent du foyer logement et un permanent de l’école de voile surveillent le taux de remplissage.
L’association quimperloise Cocico (Compostage citoyen collectif) suit le bon usage du dispositif. Courant 2017, les chantiers d’insertion de Concarneau ont recueilli le premier compost qui a été épandu dans les jardins de Lamphily : « Pour boucler la boucle de manière cohérente sur notre territoire », souligne Nicolas Bernard, responsable du service Développement durable qui ajoute : « Les résidents du quartier de Kérandon disposent eux aussi de composteurs collectifs. Pourquoi n’y en aurait-il pas ailleurs ? » Avis aux habitants volontaires pour accueillir un pavillon de compostage dans leur quartier…

« FAITES EN FAMILLE » : UN SUCCÈS INTERGÉNÉRATIONNEL

Organisée par la Ville en juin 2017, cette fête d’un nouveau genre - qui a remplacé l’historique Fête de l’enfance -, a concerné cette fois-ci toutes les générations. Son fil conducteur ? Le développement durable et le sens du partage. Les ateliers, animés par de nombreuses structures et associations (services Enfance-jeunesse et Développement durable, CCA, Caf, La Balise, le Rugby-club, Cap vers la nature, l’Union des commerçants, la CLCV, l’Art déraille, la Biocoop et le Centre Leclerc de Concarneau…), ont démontré qu’il était possible de fabriquer un grand nombre de choses à partir d’objets de récupération. Au regard du succès de la 1re édition, un deuxième rendez-vous est à l'étude pour le printemps prochain.

Please publish modules in offcanvas position.