Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Oct 22

La mairie de Concarneau recrute un agent de voirie/conducteur d'engins, poste à pourvoir au 1er janvier 2020. Date… https://t.co/lL1dcTJ1pT

Dossiers

Sensible aux évolutions de l’environnement, Concarneau intègre celui-ci dans sa politique de développement par l’intermédiaire de l’agenda de la biodiversité (ABC, en cours d’élaboration, lire Sillage n° 97). Dans ce cadre, la Ville ne doit négliger aucun des biotopes* de son territoire.

Arrêt sur image

Le PLU - Imaginer et construire le Concarneau de demain

Le développement d’une commune, quelle que soit sa taille, s’envisage sur le long terme. L’évolution de sa population, de son aménagement et de son économie ne sont pas les seuls paramètres à prendre en considération : le
milieu naturel, l'agriculture et le patrimoine entrent également en ligne de compte. Le PLU (Plan local d’urbanisme) est un outil de travail essentiel établi dans ce sens, qui anticipe l’avenir à partir des éléments existants.

Le PLU est le document cadre sur lequel s’appuie une municipalité pour prendre des décisions pertinentes afin d’assurer une croissance harmonieuse et durable de la cité. Concarneau s’est lancée récemment dans la révision générale de son PLU. Un travail de quatre ans, qui planifiera l’apparence de la ville à l'horizon des années 2030 et qui réclame l’implication d’une grande partie des services municipaux. Il sollicite aussi l’investissement de la population et la concertation avec les différents acteurs du territoire.

UN PLU DANS L’AIR DU TEMPS

Le dernier PLU, en date de 2007, malgré les différentes évolutions qui lui ont été apportées au fil des ans (une modification est encore actuellement en cours pour le secteur Foch), n’est plus en conformité avec les différentes lois entrées en vigueur ces dernières années (Grenelle I et II, ALUR, LAAF, Macron, etc.). Par ailleurs, il n'est pas compatible avec le ScoT (Schéma de cohérence territoriale) et le PLH (Plan local de l’habitat) de Concarneau Cornouaille Agglomération, or sa vision se doit d’être globale et doit s’inscrire dans un contexte territorial.

Il est donc nécessaire d’adapter le prochain PLU à ces évolutions législatives dans les domaines environnemental, social, urbanistique…, dont la diversité démontre que le rayon d'action d’un PLU recouvre tous les aspects de la collectivité et que ses objectifs sont à penser globalement pour bâtir une stratégie cohérente d’aménagement de la ville. Bien des dossiers, issus de travaux préalables de la municipalité, vont donc venir nourrir l’élaboration de ce PLU nouvelle version, tels que l’AVAP (lire ici), l’Agenda 21, l’Atlas de la biodiversité communale, la carte émotionnelle, le Règlement local de publicité…

LES GRANDS AXES

L’encadrement et la maîtrise de la croissance urbaine sont une priorité à établir dans une logique de développement durable (économiser le foncier en privilégiant la réutilisation des espaces vacants tels que l'ancienne gare, les anciennes usines, les friches ; protéger et étendre les secteurs de biodiversité et de continuité écologique), et dans une logique d'équilibre social (répondre au taux de logement locatif social légal ; favoriser l’accès à la propriété des jeunes ménages).
Les espaces et équipements publics doivent être évolutifs afin de permettre à une population mixte d’habiter et cohabiter de manière épanouissante (enfance, jeunesse, jeunes actifs, familles, personnes âgées, personnes handicapées). Cette ambition passe également par le développement d'activités et d'équipements de loisirs, de déplacements doux et collectifs dans un cadre paysager agréable, par la proximité des services et des commerces, et l’équilibre de ces derniers entre le centre-ville et la périphérie.
La particularité de Concarneau tient à la présence d’infrastructures industrielles en plein cœur de cité historique et balnéaire, et la politique de la Ville doit favoriser l’évolution potentielle de ces activités. Elle se doit même d’encourager l’implantation d’entreprises pour renforcer le dynamisme de l’économie locale, tout en confortant son caractère maritime, mais sans nuire à l’aspect touristique (mise en valeur du patrimoine et gestion du stationnement). C'est là, d'ailleurs, que réside la principale difficulté : trouver un juste équilibre entre économiser le foncier en densifiant l'existant, et/ou conserver libres des espaces pouvant accueillir l'implantation d'entreprises dont les projets correspondent à la politique en faveur de l'innovation menée depuis de nombreuses années par la Ville.

LA POPULATION CONSULTÉE À CHAQUE ÉTAPE

Le projet d'aménagement s’établit sur la base de l’existant et la première phase de travail consiste donc à poser le diagnostic de la ville. Commencée au mois de septembre, elle se déroule en trois temps et s’achèvera en mars. Les élus et le bureau d’études Prigent & Associés, retenu après appel d’offres (voir encadré), ont, dans un premier temps, parcouru la commune avec les conseils de quartier afin de recenser les atouts et les besoins éventuels de chaque secteur (Le Passage, le Cabellou, Beuzec-Conq, le centreville, Lanriec et les Sables-blancs – Kerauret). Actuellement, chaque Concarnois est invité à compléter cette base d’informations en répondant au questionnaire disponible en mairie ou en ligne sur le site de la Ville. Enfin, début 2019, des tables-rondes réunissant commerçants, Office de tourisme, notaires, aménageurs…, prendront le pouls du marché immobilier de la ville. Une réunion spécifique consultera les agriculteurs à la même période.
La synthèse des informations obtenues permettra alors d’entrer dans la phase d’élaboration du PADD (Projet d'aménagement et de développement durable) qui s’étalera de mars à septembre. Ce document directeur du PLU servira de base de travail à l’établissement du règlement et du zonage qui répondent aux questions fondamentales : Où construire ? Que construire ? Et comment construire ? Là encore, les habitants seront invités à s’exprimer lors d’un forum citoyen où ils pourront formuler leurs attentes et suggestions en fonction de leur vision de l’avenir du territoire. Ensuite, les élus présenteront les grandes orientations retenues lors d’une réunion publique.
Une seconde réunion d’information présentant le projet de PLU se tiendra avant l’arrêt du projet (courant 2020).
Le nouveau PLU devrait être approuvé en 2022 (après enquête publique).

Une vision à 360°
Le cabinet breton Prigent & Associés est un bureau d’études en aménagement du territoire. Son équipe rassemble architectes, urbanistes, paysagistes, urbanistes, environnementalistes, ingénieurs VRD (voirie et réseaux divers), juristes, etc., qui interviennent dans les domaines de l'urbanisme et de l'environnement et font du conseil en aménagement. Ces professionnels ont ainsi participé à l’élaboration des PLU de diverses villes littorales, dont Avranches, et ont réalisé l’Agenda 21 de Dinan. Les frais d'études pour Concarneau se montent à 130 000 euros.

Please publish modules in offcanvas position.