Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  21h

Le stationnement et la circulation de véhicule de toute nature (exception aux industriels forains titulaires d'une… https://t.co/RUeUk9q35E

Dossiers

Développement durable, Agir, vite !

Quelle planète allons-nous laisser aux générations futures ? En 2017, l'Humanité aura mis seulement sept mois pour consommer la totalité des ressources que la Terre peut produire en une année. Et le rythme risque de s'accélérer encore en 2018... Il y a donc urgence à revoir notre mode de vie et la répartition de l'usage des richesses. Il faut désormais penser global et agir local. Conscients de l’importance des enjeux, les élus de Concarneau mettent progressivement en place des mesures pour contribuer, à l'échelle de la ville, à l'amorce d'un vrai changement.

Arrêt sur image

Emplois saisonniers. La Ville recrute pour l’été

Chaque année, dans le cadre de sa politique en faveur de la jeunesse, la mairie propose des emplois saisonniers pour toute la durée de l’été. Les recrues sont majoritairement de jeunes majeurs, auxquels elle offre ainsi bien souvent une première expérience professionnelle. Une expérience reconductible une seule fois en principe, car la Ville entend de cette façon donner sa chance au plus grand nombre.

En avril dernier, le service commun des Ressources humaines a reçu pas moins de 300 demandes d’emplois saisonniers envoyées par des étudiants, des intérimaires et des chômeurs. Finalement, ce sont soixante postulants, majoritairement des jeunes, qui auront été retenus et orientés vers six services différents pour la durée de l’été : port de plaisance, patrimoine, espaces verts, voile, citoyenneté et services techniques. Parmi ces nouvelles recrues, un certain nombre sont en contact avec la population, notamment avec les touristes en quête de renseignements : « En tant qu’ambassadeurs de Concarneau, votre comportement doit donc être irréprochable », déclare le maire André Fidelin dans son traditionnel discours lors de la journée d’accueil des saisonniers, fin juin. « En général, les jeunes sont sérieux et ne reculent pas devant le travail, commente Yann Gourlay, chargé de recrutement aux Ressources humaines. Ils ont conscience que la Ville leur donne une chance de montrer leur motivation. »

LES GRANDS CLASSIQUES

Certains emplois sont sans doute plus valorisants que d’autres. Pour autant, le nettoyage des plages et de la voirie ou encore la manutention - qui n’exigent aucune compétence particulière -, remportent un réel succès auprès des étudiants. Quelques chanceux embauchent, en effet, tôt le matin et ont quartier libre l’après-midi. Plus gros recruteur de la mairie, les services techniques font appel à quinze saisonniers, à la fois des nouveaux et des anciens appelés à partager leur expérience.

Compétences exigées

Le port de plaisance recrute onze agents d’accueil, certains commençant avant les vacances d’été. Le permis bateau et une très bonne maîtrise de la langue anglaise sont demandés aux postulants. Le service du patrimoine fait appel à deux personnes titulaires d’un BTS tourisme : de mi-mai à début septembre pour l’une, de début juillet à mi-septembre pour l’autre. Les Espaces verts exigent savoir-faire et expérience. Cinq saisonniers - dont des jeunes disposant de la formation adéquate -, se partagent le travail de mi-mai à fin août. Concarneau voile embauche, en juillet-août, quatorze moniteurs titulaires du permis bateau et du PSC1 (prévention et secours civique), diplômés du CQPAMV (contrat de qualification professionnelle d’assistant moniteur de voile), une formation de quatre semaines dispensée depuis 2014 par les permanents de Concarneau voile au Pôle nautique (les élèves financent eux-mêmes leurs brevets et diplômes). Enfin, les ASVP (Agents de Surveillance de la Voie Publique) doivent montrer une certaine maturité relationnelle. Recrutés sur une période qui s’étend du 21 juin au 15 septembre, ils sont cinq à verbaliser les contrevenants. Ils doivent en outre être capables de donner des informations utiles aux visiteurs.

Anthéa Bourhis, 20 ans, étudiante en biologie

« L’année dernière, j’étais déjà monitrice de voile. C’est un travail vraiment agréable, surtout quand la météo est clémente. J’ai encadré les tout-petits âgés de 4 à 6 ans et les adolescents qui naviguent sur Optimist et catamaran. Au début, je n’étais pas très à l’aise avec les stagiaires. Je n’avais pas encore beaucoup d’expérience. Et puis, j’ai trouvé mon rythme, ma propre méthode pédagogique. Mes relations avec les jeunes se sont progressivement améliorées. Cette saison, j’espère obtenir un contrat pour juillet. Mais le planning se dessine d’une semaine à l’autre, en fonction de la demande des vacanciers. Il est donc possible que je travaille une ou deux semaines de plus que demandé. Je me rendrai disponible. »

Please publish modules in offcanvas position.