Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Avr 07

Transat AG2R La Mondiale - Concarneau / Saint-Barthélémy Concarneau accueille la 14ème édition de la transat en dou… https://t.co/cG64pobpNh

Dossiers

Développement durable, Agir, vite !

Quelle planète allons-nous laisser aux générations futures ? En 2017, l'Humanité aura mis seulement sept mois pour consommer la totalité des ressources que la Terre peut produire en une année. Et le rythme risque de s'accélérer encore en 2018... Il y a donc urgence à revoir notre mode de vie et la répartition de l'usage des richesses. Il faut désormais penser global et agir local. Conscients de l’importance des enjeux, les élus de Concarneau mettent progressivement en place des mesures pour contribuer, à l'échelle de la ville, à l'amorce d'un vrai changement.

Arrêt sur image

Espace public. Objectif ville propre

Malgré des messages répétés pour sensibiliser la population à la propreté urbaine, les actes d’incivilité se multiplient : ils affectent le cadre de vie des Concarnois et ternissent l’image d’une ville visitée par un million de personnes chaque année. Pour y remédier, l’équipe municipale a élaboré un plan d’actions qui s’appliquera dès avril prochain.

Mégots et déchets jetés négligemment sur le sol, déjections canines laissées sur les trottoirs et sur les plages, tags... « Depuis plusieurs mois, les élus des cinq conseils de quartiers m’interpellent sur les problèmes liés au non-respect de l’espace public en ville, commente Maguy Baqué, adjointe à la Citoyenneté. Les trop nombreux gestes d’incivilité nuisent au quotidien des habitants. Nos services ont fait le même constat. » La mairie communique pourtant régulièrement sur le bien-vivre ensemble et le respect des règles de la vie collective. Alors, que faire ? Les élus ont décidé de prendre le problème à bras le corps, d'agir vite et fort pour donner un coup d’arrêt aux comportements négligents de certains administrés : ils vont mettre en place d’un plan d’actions qui se déclinera en trois volets, prévention, communication et répression.

POLLUEUR PAYEUR

Prévention d’abord, en rappelant les moyens mis en place par la Ville afin de maintenir une cité propre avec, par exemple, les corbeilles dans le centre-ville et sur les plages, la cinquantaine de distributeurs de sacs à déjections canines répartis sur le territoire concarnois... Communication ensuite, et beaucoup de pédagogie pour rappeler tout simplement les enjeux sanitaires, esthétiques et économiques de la propreté urbaine. « Nous souhaitons que les habitants fassent la promotion de Concarneau, qu’ils transmettent à leur entourage une bonne image de la ville » , insiste François Besombes, adjoint chargé de la Communication. Répression enfin, et cela dès le printemps : les mauvais comportements devront disparaître rapidement et de manière pérenne. « Il est clair que nous sanctionnerons dès le mois d'avril, affirme l'élu . Le pollueur sera désormais le payeur. » Pour rappel, le coût de l’amende pour des déjections canines non ramassées sur la voirie est de 68 euros. Le personnel affecté à la surveillance et à la verbalisation interviendra, dès le lever du jour, vers 7 heures, en journée et jusque tard dans la soirée entre 18 h et 21 h 30.

À chacun ses herbes folles

Les herbes folles ne sont pas sales mais elles donnent à la ville une image négligée. Or, depuis début 2016, il revient aux habitants - et non plus au personnel communal qui traitait jusque-là ces herbacées avec de l’eau bouillante - d’enlever celles qui poussent sur le trottoir situé juste au pied de leur propriété. La Ville en appelle au civisme et au sens des responsabilités des Concarnois pour accomplir ces gestes, et les accomplir dans le respect de l’environnement, c’est-à-dire sans utiliser de produits chimiques.

Les mégots, très gros pollueurs !

Dans le monde, 4 300 milliards de mégots de cigarette sont jetés chaque année dans les rues ! Quand on sait qu’il faut en moyenne 12 ans pour qu’ils se dégradent complètement, et qu’un unique mégot est susceptible de polluer 500 litres d’eau, la rendant impropre à la consommation... on mesure l’impact calamiteux de ces déchets sur l’environnement et les budgets municipaux.

 

 

 

 

 

 

 

Contact
Service Citoyenneté
Tél. 02 98 50 38 14
citoyennete[at]concarneau.fr

Please publish modules in offcanvas position.