Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  21h

Alerte Vigilance JAUNE : VAGUE-SUBMERSION et CRUE Période à risque : le mardi 22 janvier 2019 à compter de 18h05… https://t.co/M4QSt26bq7

Dossiers

Biodiversité, Concarneau, ville très nature
« Le danger d’extinction ne concerne pas que les grands animaux emblématiques ! » Ce constat écologique fait par Francois Besombes, adjoint au Maire, est au diapason de celui des autorités publiques nationales qui mettent en place de multiples dispositifs afin de freiner l’impact des activités humaines sur les écosystèmes. Parmi eux, l’Atlas de la biodiversité communale (ABC), lancé par l’Agence française pour la biodiversité (AFB), a pour ambition de rétablir l’équilibre entre la biosphère et le développement urbain, avec la coopération des collectivités territoriales et des populations. Dans le cadre de sa démarche Agenda 21 engagée depuis 2017 (voir Sillage n°96), il semblait cohérent à la municipalité de répondre à l’appel de l’AFB. Cette dernière a retenu la candidature concarnoise et celles de 17 autres communes françaises (hors communautés de communes et parcs). Avec ce nouveau statut de ville-pilote et l’appui financier qui en découle, Concarneau se donne deux ans pour faire un premier état des lieux de la biodiversité locale. Un outil opérationnel qui sera pris en compte lors de l’élaboration du Plan local d’urbanisme (PLU), afin de planifier un aménagement durable du territoire.

Arrêt sur image

L'ABC : Comment participer ?

Vous aimez observer les animaux, les plantes éveillent votre intérêt… Vous souhaitez contribuer à l'Atlas de la biodiversité communale…

Un programme d'animations pour les deux ans à venir (conférences, ateliers pédagogiques, inventaires collectifs…) est en cours de construction. Mais dès maintenant, vous pouvez participer en répondant à ce premier avis de recherche : Aidez-nous à les trouver !

Repérez et prenez des photos : lièvres, hérissons, couleuvres à collier, bouvreuils pivoine, martins-pêcheurs, chouetteseffraies, salamandres tachetées, renouées asiatiques…

Transmettez vos données (espèce, date, lieu, photo) et vos coordonnées :
• soit par voie électronique courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
• soit par courrier à l'adresse suivante : Service Développement durable Ville de Concarneau place de l'Hôtel de Ville 29900 Concarneau
• soit par dépôt de vos contributions à l'accueil de la mairie
En cas de doute ou d'espèce non identifiée, vous pouvez envoyer une photo à l'adresse courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

PETIT VOCABULAIRE DE LA BIODIVERSITÉ

- Biosphère : système planétaire incluant l'ensemble des organismes vivants et leurs milieux de vie.
- Biotope : milieu de vie délimité géographiquement dans lequel les conditions naturelles (température, humidité, etc.) permettent l'épanouissement et le cycle des organismes qui y résident (appelés biocénose). Un étang, une haie, une dune, une plage, etc., sont des biotopes.
- Ecosystème : système au sein duquel se font des échanges de matières et d'énergie, grâce aux interactions entre les différents organismes présents (biocénose) et leur environnement (biotope).
- Continuité écologique : respect de la circulation des organismes vivants favorables à leur cycle de vie.

LES NICHOIRS À MÉSANGES

Prédatrices naturelles des chenilles processionnaires qui prolifèrent actuellement dans les pinèdes concarnoises, les mésanges charbonnières ont trouvé ce printemps de nouveaux abris qui devraient les inciter à y construire leurs nids. Huit nichoirs, fabriqués par les enfants de l'accueil de loisirs encadrés par les usagers de l'atelier d'insertion de Lamphily, ont été installés en hauteur dans les écoles du Dorlett, de Beuzec et de Lanriec, ainsi qu'au bois du Porzou.
D’autres nichoirs devraient être réalisés et chacun est invité à en faire autant dans son jardin ou sur son balcon. Car pour que cette lutte naturelle contre les nuisibles soit efficace, il faut multiplier les alternatives artificielles de nidification qui pallieront la raréfaction des haies et arbres morts ainsi que l’absence de niches protectrices dans les façades des maisons récentes.

Please publish modules in offcanvas position.