Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+
@villeconcarneau  -  Oct 19

Le stationnement et la circulation de véhicule de toute nature (exception aux industriels forains titulaires d'une… https://t.co/RUeUk9q35E

Dossiers

Développement durable, Agir, vite !

Quelle planète allons-nous laisser aux générations futures ? En 2017, l'Humanité aura mis seulement sept mois pour consommer la totalité des ressources que la Terre peut produire en une année. Et le rythme risque de s'accélérer encore en 2018... Il y a donc urgence à revoir notre mode de vie et la répartition de l'usage des richesses. Il faut désormais penser global et agir local. Conscients de l’importance des enjeux, les élus de Concarneau mettent progressivement en place des mesures pour contribuer, à l'échelle de la ville, à l'amorce d'un vrai changement.

Arrêt sur image

Aire de construction et réparation navales. Bientôt parée à caréner !

Le chantier de modernisation et de mise aux normes environnementales de l’aire de construction et réparation navales est en avance sur le planning grâce à une météo clémente. Une excellente nouvelle pour les entreprises du port qui attendent leur futur outil avec impatience.

« L’essentiel des travaux, réalisés sous la maîtrise d'ouvrage de la Chambre de commerce et d'industrie de Quimper, devrait être terminé avant l’été » , se félicite Olivier Gouyec, directeur d’exploitation de la Semcar (Société d'exploitation de moyens de carénage). Rappelons qu’au deuxième semestre 2016, les six garages de stockage à bateaux ont été démantelés, ainsi que le slipway qui célébrait ses 60 ans. L’espace ainsi libéré a pu accueillir l’impressionnant élévateur à sangles, d’une capacité de levage de 400 tonnes. Il aura fallu dix-huit camions pour acheminer, de Venise à Concarneau, les lourdes pièces du chariot conçues et assemblées sur place par la société vénitienne Cimolaï Technologie. Pour faciliter les futurs déplacements de l’engin, l’aire technique a été recouverte d’un revêtement en enrobé étanche de 35 cm d’épaisseur. Enfoui dans le sol, un dense réseau d’assainissement collectera bientôt les effluents. Les eaux de lavage s’écouleront vers une zone de traitement située au pied du site industriel, avant d’être filtrées puis rejetées à la mer. Par ailleurs, une cuve de stockage de 2,5 m de diamètre et de 50 m de long a été installée, destinée à recueillir les pluies d’orage. « Le dragage du chenal et la création de la darse, le bassin rectangulaire qui réceptionnera les bateaux, commenceront en début d’année » , ajoute Olivier Gouyec.

Port de plaisance : nouveaux pontons en arrière port et réfection du môle Pénéroff

Les installations du port de plaisance comprennent le ponton de la Porte au vin, en arrière-port, accessible depuis la Ville-close. Après 27 ans d'exploitation, il était devenu nécessaire de le remplacer. Le marché de travaux a été remporté par l'entreprise Metalu Industries International de Saint-Brevin-les-Pins, associée à Alpha et Co de Lorient pour la partie des travaux sous-marins affectée à ce chantier. Le remplacement à l'identique des anciennes installations a été complété par la mise en place d'échelles de secours pour améliorer la sécurité des usagers. Cette amélioration a également été apportée aux pontons de l'avant-port par la dotation de 31 échelles de secours. Les travaux sont financés intégralement par le budget annexe du port de plaisance pour un montant de 206 000 € HT. Par ailleurs, suite à un diagnostic portant sur la structure du môle Pénéroff, il a été décidé de réaliser des travaux de confortement. L'entreprise de terrassement Marc dont le siège est situé à Brest, a été retenue pour réaliser les travaux qui se dérouleront jusqu'à la fin février 2017. Le montant des travaux comprenant les études préalables s'élève à 140 000 € HT. Le financement est assuré par le budget annexe du port de plaisance, aidé à hauteur de 30% par la Ville, et 20 % par le Conseil départemental.

Please publish modules in offcanvas position.