Concarneau - Ville Bleue

A-
A
A+

Dossiers

Développement durable, Agir, vite !

Quelle planète allons-nous laisser aux générations futures ? En 2017, l'Humanité aura mis seulement sept mois pour consommer la totalité des ressources que la Terre peut produire en une année. Et le rythme risque de s'accélérer encore en 2018... Il y a donc urgence à revoir notre mode de vie et la répartition de l'usage des richesses. Il faut désormais penser global et agir local. Conscients de l’importance des enjeux, les élus de Concarneau mettent progressivement en place des mesures pour contribuer, à l'échelle de la ville, à l'amorce d'un vrai changement.

Arrêt sur image

Rue de Lanriec : sécurisation

L’aménagement d’une portion de la rue de Lanriec située entre la rue Kéransignour et la route de Penhars tiendra compte de la vulnérabilité des piétons et des vélos.

Au premier trimestre 2017, la première tranche des travaux débutera par l’enfouissement des réseaux souples (électricité, téléphone et éclairage public). De novembre à mars 2018, une deuxième tranche prévoit les aménagements de surface. Après le renforcement de la chaussée et l’élargissement des trottoirs, la rue accueillera - sur le modèle de la corniche -, un système de chaussée à voie centrale appelé "chaucidou" (chaussée circulation douce), destiné à casser la vitesse et sécuriser les déplacements des plus fragiles. Les arrêts de bus seront accessibles aux personnes à mobilité réduite. La pose de luminaires à led, moins énergivores, et de détecteurs de présence complétera l’ensemble. Enfin, pour fluidifier la circulation automobile, deux giratoires seront créés à l’intersection des rues Keransignour et Eugène-Le-Bris et au carrefour de la rue de Lanriec et de la route de Penhars-Poulyoud. Coût total des travaux : 900 000 € sur deux ans.

Please publish modules in offcanvas position.